Enquête Outplacement Individuel cadres - Résultats Etude 2015

Avril 2015

Le SYNTEC Conseil en Evolution Professionnelle publie chaque année depuis 2001 les résultats de l’étude annuelle initiée par la Commission Outplacement Individuel. Ce baromètre représentatif de la profession mesure les évolutions des scores d’efficacité du métier : profil des personnes bénéficiaires, durée de la mission et circonstances de leur retour à l’emploi.

La dernière vague d’étude a été menée au 1er trimestre 2015 auprès de 15 cabinets adhérents au Syntec et porte sur un échantillon de 1508 cadres ayant terminé un programme d’Outplacement en 2014.

Le profil des candidats

Comme les années précédentes, l’enquête sur la profession confirme que la cible de l’Outplacement demeure une population-Cadre qualifiée, près de 70% des candidats ayant un Bac+5 et dont la rémunération, pour la moitié d’entre eux, se situe entre 50 et 100 KE.

Quant à l’âge des candidats, les Cabinets d’Outplacement ont la capacité d’accompagner toutes les générations de populations actives car l’âge médian est de 45 ans.

Durée du repositionnement : une accélération du retour à l’emploi

Grâce aux Cabinets d’Outplacement, 82% des personnes accompagnées retrouvent un emploi dans les 12 premiers mois de leur recherche et 45 % en 7 mois maximum.

Pour 80% de repositionnés en 2014, le nouvel emploi s’est accompagné d’un maintien voire de la hausse de la rémunération.

L’Outplacement, un levier vers la flexibilité

L’Outplacement assure un maintien de l’emploi salarié dans la grande majorité des cas (86%). Pour une personne sur sept, les Cabinets sont un tremplin vers d’autres formes d’emploi telles que la création d’entreprises, le rachat ou encore le management de transition.

Le cabinet d’outplacement permet, pour un tiers des candidats, le retour à l’emploi dans une société de moins de 250 personnes, pour un autre tiers, au sein de structures de 250 à 2000 personnes et enfin, pour un dernier tiers, dans les sociétés de plus de 2000 personnes.

Le recours aux réseaux s’avère toujours aussi indispensable, représentent en effet 45% des moyens utilisés pour retrouver un emploi, la part des réseaux sociaux croissant régulièrement (7%).

Retrouvez ici l'enquête 2015