Accompagnement des mobilités collectives

Définition

Les cabinets adhérents Syntec Conseil en Evolution Professionnelle (SCEP) accompagnent les entreprises pour faciliter la réalisation des projets de changement RH.

En amont, ils conseillent les Directions et / ou les partenaires sociaux dans l’ingénierie de ces dispositifs.

En aval, Ils assistent et conseillent également les salariés au travers de missions d’accueil, et d’orientation professionnelle vers des projets de mobilité interne ou de recherche d’emplois externes. Ils aident aussi à la réalisation de projet de création ou de reprise d’entreprise ou de reconversion professionnelle vers d’autres métiers.

Les cabinets adhérents partagent tous une vision : réconcilier les contraintes économiques, sociales et humaines de ces projets à fort enjeux.

La commission accompagnement des mobilités collectives

En France, les organisations confrontées à des transformations sont souvent amenées à recourir à des experts spécialisés. En effet, l’accompagnement de ces changements repose sur un processus rigoureux qui demande une bonne maîtrise du dialogue social et des pratiques RH (anticipations des risques, définition des mesures sociales, conception des dispositifs de mobilité, communication, etc.) via des professionnels rompus à ce type d’opération. Ces approches intègrent également des échanges réguliers avec les pouvoirs publics, un pilotage de projets rigoureux et le fort engagement de l’ensemble des parties prenantes.

La Commission « accompagnement des mobilités collectives » permet aux adhérents Syntec d’échanger sur l’évolution des pratiques des entreprises en matière de conduite du changement RH. C’est un lieu de partage et d’échange sur le rôle de conseil dans ce domaine (efficacité des interventions, évolution du marché du travail, tendances des nouveaux modes de gestion RH, impact du cadre réglementaire et législatif, …).

La Commission a également pour objectif de fournir au grand public, acteurs institutionnels et médias des informations de manière factuelle et constructive : quel est le cadre réglementaire pour la mise en œuvre des transformations en France ? Quelles sont les pratiques les plus courantes des entreprises pour gérer ces situations difficiles ?

Regroupant les acteurs majeurs de la profession, la commission « accompagnement des mobilités collectives » contribue également à l’évolution réglementaire et des pratiques liées à ces opérations.

Les 10 conditions d'une mobilité collective réussie

Placer l’humain au cœur du projet

Toutes les opérations doivent être menées dans un souci éthique, respectant les personnes et leurs projets. L’humain est résolument au cœur de la démarche des cabinets.

Notre valeur ajoutée repose en grande partie sur une relation d’écoute et de confiance indispensable pour créer un cadre favorable à l’expression du potentiel de chaque salarié.

Notre démarche est résolument proactive pour permettre à chacun de trouver la solution la plus adaptée à sa propre situation. C’est dans cette optique que les cabinets membres de Syntec (SCEP) imaginent des solutions innovantes adaptées à chaque contexte et aux besoins spécifiques des organisations et des personnes.

Disposer d’un conseil expert

A chaque étape et durant toute la durée du projet, nous accompagnons les organisations dans la réussite de leur projet de changement RH.

Nous intervenons en amont afin de les aider à construire et sécuriser les dispositifs, en créant les conditions d’un dialogue social responsable.

Dans la mise en œuvre opérationnelle du projet, nous mettons en place un véritable management du projet basé sur des compétences aguerries qui pilotent le dispositif, rendent des comptes aux parties prenantes (Entreprise, Partenaires Sociaux, Salariés) et mobilisent les moyens nécessaires pour atteindre l’objectif visé.

Nous apportons un appui et un accompagnement personnalisé des personnes en mobilité et organisons des partenariats avec l’écosystème interne et externe afin de trouver rapidement les meilleures solutions.

Anticiper et planifier les étapes du projet

Plus l’opération est prise en amont et plus sa mise en œuvre est facilitée et les risques mieux maitrisés. Nos cabinets membres du Syntec (SCEP) conseillent sur la mise en œuvre de rétro-plannings précis et la mise en place de dispositifs spécifiques aux différentes étapes du projet :

  • Phases de conseil en amont,
  • Ecoute psychologique,
  • Espace Information Conseil,
  • Espace Mobilité Emploi

En donnant du temps au temps, leur démarche est structurante et porteuse d’une dynamique dès le démarrage de l’accompagnement.

Communiquer et mobiliser le management

Dans tout projet de transformation ayant un impact sur l’emploi, la communication s’avère un élément essentiel qui conditionnera sa réussite. Après avoir identifié les acteurs, il conviendra de s’atteler à faire passer les messages clé « porteurs de sens ». Un plan de communication sera ainsi établi avec la direction de l’entreprise pour assurer la cohérence de l’ensemble des informations à délivrer.

Dès le démarrage de l’opération, le management est un élément primordial en termes de levier de réussite. Bien que souvent concerné lui-même par le projet de changement, celui-ci doit être à l’écoute des équipes en délivrant des messages concrets sur la mise en place du projet, et ce dans le respect de la procédure sociale en cours.

Il doit s’attacher durant cette période à maintenir mobiliser toutes les énergies sur les objectifs du projet.

Privilégier le dialogue social

Les partenaires sociaux sont considérés comme des acteurs incontournables et, à ce titre, ils doivent être associés tout au long du projet. Leurs très bonnes connaissances des composantes sociales de l’entreprise contribuent au bon déroulé des opérations.

Impliquer les pouvoirs publics

Aux côtés de la direction et des représentants du personnel, les pouvoirs publics (Ministère, DIRECCTE, Préfectures, Collectivités territoriales…) jouent un rôle clé dans la régulation sociale des projets de transformation par leurs prérogatives et l’expertise qu’ils apportent.

Sécuriser le risque Juridique

L’intervention des avocats spécialisés en droit social est un incontournable afin de minimiser les risques juridiques et de gérer les éventuels contentieux collectifs ou individuels. Les cabinets conseil membres de Syntec assurent à leur côté la faisabilité opérationnelle du projet.

Mettre en mouvement

Les notions de mise en mouvement et de dynamique sont des enjeux essentiels de l’accompagnement des mobilités.

Alors que le changement est souvent vécu comme une crainte, voire plus, l’un des enjeux est d’obtenir l’adhésion du salarié à la démarche et de contribuer rapidement à une mise en mouvement de celui-ci, quelle que soit la durée prévue des mesures sociales.

En effet, l’employabilité d’un salarié (hors projet de formation) tend à diminuer avec le temps, alors que légitimement, dans ces situations de changement, les personnes manifestent le besoin de prendre du recul.

La dynamique recherchée doit permettre d’être rapidement en « activation » et d’assurer ainsi une solution de repositionnement plus rapide.

S’engager sur les résultats

Nos cabinets membres sont très attachés à la notion de résultat. En étroite collaboration avec leur client et les instances représentatives du personnel, les cabinets définissent au préalable les éléments de leurs engagements en vue d’une contractualisation.

Partenaires de confiance et soucieux de garantir des prestations de conseil et d’accompagnement d’un haut niveau de qualité, les engagements des cabinets sont « réalistes et réalisables » et font l’objet de reporting réguliers lors de réunions et/ou commissions de suivi en présence de toutes les parties prenantes.

Maitriser son écosystème

Les contextes extrêmement variés auxquels sont confrontés nos clients nécessitent une connaissance et une capacité d’interaction avec un environnement le plus large possible (filières métiers, territoires, clients/fournisseurs, partenaires sociaux, salariés, politiques, médias, …).

Les consultants et experts des cabinets apportent conseils et méthodologies pour une gestion la plus maitrisée possible de l’écosystème dans lequel évoluent leurs clients. De par leur connaissance du terrain et des acteurs, ils permettent de mieux anticiper les risques et sécuriser les projets de changement.

Les questions les plus fréquentes

Quelle est la différence entre votre métier et les avocats en droit social ?

Les avocats sécurisent les projets sous l’angle juridique et interviennent dans les cas de contentieux, les cabinets sont positionnés sur la faisabilité sociale et l’accompagnement des collaborateurs dans leur mobilité.

Ils apportent l’opérationnalité du fait des nombreux dossiers qu’ils ont mis en œuvre une fois les négociations terminées.

Est-ce que tous les consultants disposent de tous les éléments pour répondre à des questions difficiles (par ex régime des retraites, lois, etc.) ?

Les consultants sont quotidiennement formés et informés des évolutions juridiques touchant leur métier ; en cas de difficulté, le Syntec permet d’apporter toutes les informations et/ou précisions pour traiter ces sujets.

Après la fin des négociations, ils disposent de toutes les informations liées au dispositif. Pour certains sujets, les cabinets offrent des ressources spécialisées sur des expertises spécifiques (création d’entreprise, retraite, formation….)

Quel est le professionnalisme des consultants des cabinets Syntec ? Quelles garanties ?

Nos consultants des cabinets membres ont suivi des formations variées (RH, psychologie du travail, droit, gestion…). Nombreux sont ceux qui sont certifiés sur des outils de tests utilisés dans le cadre de l’accompagnement (MBTI, SOSIE, PERFORMANSE…).

Régulièrement, leurs connaissances en matière de droit social sont actualisées pour tenir compte de l’évolution de la législation et de la jurisprudence en vigueur. Ils disposent tous d’une solide expérience professionnelle. Leur mission consiste à apporter à la fois des réponses techniques et un soutien psychologique. Les consultants sont encadrés par des responsables de projet qui garantissent la bonne exécution des missions d’accompagnement.

Intervenez-vous dans toutes les problématiques de mobilité qu’elles soient interne ou externe ? Quel que soit le cadre dans lequel s’inscrit la mobilité (PDV, PSE, GPEC…), nous sommes en mesure de combiner perspectives d’évolutions internes et solutions de mobilité externe.

La plupart des opérations menées par les cabinets comportent un volet de mobilité interne. Ces solutions sont systématiquement privilégiées et peuvent s’inscrire dans un cadre plus global de gestion des ressources humaines avec les accords de GPEC.

Notre approche et notre responsabilité sont de rendre possibles ces différents types de mobilité en les sécurisant et en accompagnant tout au long du projet afin que chaque personne soit acteur de sa mobilité.

Accompagnez-vous les entreprises dans leurs recherches de repreneurs ? Intervenez-vous dans la revitalisation ?

Dans le cadre des restructurations et des désengagements industriels, la réglementation et les pouvoirs publics imposent le respect de règles strictes en matière de recherche de repreneur ou de revitalisation des territoires.

Ces actions sont menées en complément du reclassement des salariés selon des plannings spécifiques.

Certains cabinets membres de Syntec proposent à leur client d’appréhender ces sujets soit au travers des expertises qu’ils ont en propre, soit au travers de partenariats avec des professionnels disposant d’équipes spécialisées en matière de développement économique.

Quelle approche avez-vous vis à vis des partenaires sociaux ?

Les cabinets SYNTEC considèrent les Partenaires Sociaux comme des acteurs à part entière des projets.

Indépendamment de l’aspect « procédural », ils ont une connaissance complémentaire des salariés, de l’entreprise et du bassin d’emploi.

Ce n’est qu’en associant les connaissances et efforts de l’entreprise, des partenaires sociaux, des salariés et du Cabinet, dans un échange constructif, qu’on aboutit à un repositionnement rapide des salariés.

Par ailleurs, le fait de recourir à un Cabinet SYNTEC, démontre aux IRP l’engagement de l’entreprise dans la recherche de solutions solides, réalistes et efficaces pour les salariés.

Intervenez-vous dans la gestion de crise et de communication sociale ?

Très en amont ou bien dans le cadre d’intervention en situation de crise, nos cabinets interviennent sur les étapes-clés d’un projet de transformation auprès de l’ensemble des acteurs concernés :

  • conception du plan de communication,
  • création des supports,
  • utilisation des nouvelles technologies,
  • relation presse & média-training,
  • formation managériale …

Les cabinets peuvent proposer un grand nombre de prestations en appui des décideurs, des salariés et des managers pour les préparer à mieux anticiper et gérer les situations difficiles.